Bandeau titre logo
sans franchir la porte, on peut connaitre le monde
Biographie
Agnès Giard

Doctorante en anthropologie, journaliste à Libération (rubrique Les 400 culs) et auteure de livres consacrés à la culture japonaise, Agnès Giard est allée 17 fois au Japon. Son premier ouvrage (L'Imaginaire érotique au Japon), traduit en Japonais, a été classé au 4e rang des meilleures ventes livres étrangers des éditions Kawade shobo shinsha. Il a également été classé dans les vitrines des librairies Tôkyôdô -l'équivalent de L'Arbre à Lettres- parmi les meilleures ventes, en gardant la quatrième place pendant plusieurs semaines après son lancement.
L'Imaginaire érotique au Japon
Agnès Giard

Amazon logo
Rechercher ce livre (L'Imaginaire érotique au Japon) sur Amazon

L’imaginaire érotique au Japon propose un décryptage des fantasmes actuels, dresse le tableau exhaustif des mœurs japonaises et remonte à leur source. En dévoilant l’origine des obsessions courantes ou rares qui travaillent 127 millions de personnes sur cet archipel en sursis, secoué par des spasmes incessants, ce livre d’art lève le voile sur ces pratiques érotiques si bizarres à nos yeux, mises en perspective et replacées dans un contexte historique et mythologique. Comment décrypter les différentes facettes de l’érotisme au Japon ? Que ce soit dans l’art, dans la vie quotidienne et dans l’économie, les « folies nippones » s’inscrivent dans la logique d’une esthétique très ancienne, celle du monde flottant (Ukiyo). L’ancienne culture poétique de l’instantané et de l’éphémère se perpétue à travers les images d’héroïnes aux grands yeux miroitants qui affrontent des monstres à tentacule. Et les filles en uniforme de collégienne, qui affichent leurs maquillages outranciers dans les rues de Shibuya, ne sont que les dernières incarnations de la Déesse du Soleil, Amaterasu, dont descend l’Empereur actuel, 250ème du nom… L’érotisme au Japon se trouve à l’épicentre d’un tremblement de terre créatif permanent. L’Imaginaire érotique au Japon – fruit de dix ans de reportages au Japon – se divise en 11 chapitres portant chacun sur une spécificité de l’érotisme japonais : l’obsession des culottes, la fascination pour le masque, le goût des femmes-poupées, la hantise de la fin du monde, le sentiment national de la castration, etc. Les chapitres sont illustrés par des oeuvres d’art dont certaines sont signées par les plus grands noms de l’art contemporain : Takashi Murakami (chef de file de la pop-culture otaku), Makoto Aida, Tadanori Yokoo (figure d’avant-garde des années 70), Suehiro Maruo, Gengoroh Tagame (star du manga gay hardcore), Kago Shintaro, Ryo Yoshida (créateur de l’école Pygmalion)… Les autres œuvres, inédites, témoignent de l’incroyable créativité du Japon des années 2000. Photographes de geishas futuristes, peintres d’estampes numériques ou créateurs de poupées-mangas, une trentaine d’artistes – les fers de lance des nouvelles galeries d’art au Japon – ont accepté de participer à l’aventure de ce livre.

Prix a titre indicatif : 35 €
Ajout par agnes fait le 2013-05-28 dans la catégorie : Religion
Identifiant :
Mot de passe :



Création de site internet Grenoble / Lyon et sur toute la France