Bandeau titre logo
Dans l'eau que je puise
scintille le début
du printemps
Haiku : Ringaï (Munier)
Biographie
Juliana Holotova Szinek

Suite à des études de sinologie et d’archéologie à l’Université Charles à Prague et à l’Université du Sichuan à Chengdu, Chine, elle a obtenu une maîtrise d’études chinoises et un diplôme d’études mongoles à l’INALCO. Elle a mené des recherches de terrain dans les régions han, mongoles et tibétaines de la Chine, et travaillé comme archéologue sur un des plus grands sites xiongnu en Mongolie. Sa thèse de doctorat obtenue à l’Université Paris IV Sorbonne, portant sur l’archéologie et l’histoire des Xiongnu et son vaste réseau d’échanges avec la Chine et d’autres pays, l’a attirée vers des problèmes qui dépassent le cadre de cette Asie continentale, aussi large qu’il soit, vers l’Asie insulaire et le Japon. Elle se concentre sur Okinawa en raison de ses particularités d’autant plus visibles dans cette large perspective. Ainsi, elle se consacre à l’archéologie comparative de ces deux mondes évoluant respectivement dans la plus immense étendue terrestre et marine de la planète. Ses recherches se focalisent sur deux questions majeures de notre époque : la préservation de l’identité culturelle et celle des ressources vitales, qui sont selon elle en relation directe.
UN CLAN D'OKINAWA - LES TAMANAHA DE SHURI
Juliana Holotova Szinek

Amazon logo
Rechercher ce livre (UN CLAN D'OKINAWA - LES TAMANAHA DE SHURI) sur Amazon

Terre de longévité aux fonds bleus cobalt... ce reflet connu d'Okinawa voile l'image de l'ancien Royaume des Ryûkyû constitué d'îles à la diversité humaine et naturelle peu commune, dont les racines et la puissance économique remontent aux Routes des coquillages plusieurs fois millénaires. Cette culture située au sud de l'archipel nippon a construit son identité singulière mariant les sphères océanique et continentale sur ce lieu stratégique entre le Japon, la Chine, l'Asie du Sud-Est et l'immensité du Pacifique. En ouvrant les portes des clans munchuu, qui restent un élément peu compris même au sein de la société okinawanaise, ce livre nous immerge dans un monde ayant tissé des relations viscérales avec son environnement naturel et ses dieux, au plus profond de sa cohésion et de sa prospérité gardées par les prêtresses et chamanes. Attaché à ses activités rituelles, le clan des Tamanaha de Shuri dirigé par Yûsaburô, nous permet d'assister à la vie encore traditionnelle des Okinawanais fondée notamment sur le calendrier luni-solaire et la communication avec les ancêtres. Archéologue et ethnologue, Juliana Holotová Szinek et Jean-Charles Juster offrent à travers ce récit un regard à la fois détaillé et englobant sur les lignes de force de l'identité d'Okinawa – thème non abordée jusqu'alors en langue française. Membres du Centre de recherche sur l'Extrême-Orient de l'Université Paris IV-Sorbonne, déjà respectivement auteurs de monographies et d'articles sur l'archéologie du Japon, de la Chine et de la Mongolie et sur les mécanismes sociaux et rituels ryûkyûens, ils ont longtemps séjourné et œuvré à Okinawa pour témoigner de la valeur d'une culture menacée par l'uniformisation et les changements globaux.

Prix a titre indicatif : 43 €
Ajout par Asuka fait le 2014-09-30 dans la catégorie : Loisirs et tourisme
Identifiant :
Mot de passe :



Création de site internet Grenoble / Lyon et sur toute la France